Constitution de la Bibliothèque du Grand Séminaire (1780 - 1897)

L'ouvrage de Vacant, La bibliothèque du Grand Séminaire de Nancy (Nancy, 1897) est une mine d'informations précieuse sur l'histoire de la bibliothèque au XIXe siècle. L'introduction commence ainsi: "La bibliothèque du Grand Séminaire de Nancy occupe un rang distingué parmi les riches bibliothèques de cette ville, aussi bien que parmi les bibliothèques ecclésiastiques. Cependant les pages très exactes, mais nécessairement restreintes que M. Thiaucourt lui a accordé dans son étude sur les bibliothèques de Strasbourg et de Nancy, sont les seules où elle ait été décrite jusqu'à ce jour. J'espère donc que les notes plus détaillées que je vais consigner ici sur l'histoire et la composition de cette bibliothèque de 48000 volumes, ne seront point sans intérêt, ni sans utilité."

 

1. Avant la Révolution

Création du Grand Séminaire et de sa bibliothèque en 1780, dans la Maison des Missions Royales (avenue de Strasbourg, face à l'église St Pierre).

Fermeture du Séminaire sous la Révolution. Confiscation des livres (1823 volumes) au profit de la Bibliothèque Municipale en 1794.

 

2. De 1804 à 1825: M. Michel bibliothécaire.

Réouverture du Grand séminaire, aux Missions Royales, en 1804.

L'abbé Michel obtient un nombre considérable de livres, en provenance des dépôts de livres confisqués pendant la Révolution. Il constitue le fonds de la Bibliothèque du Grand Séminaire (15000 à 20000 volumes) et conserve 10000 volumes pour sa collection personnelle. La bibliothèque du Grand séminaire est alors installée au premier étage du bâtiment donnant sur l'avenue de Strasbourg.

3. De 1825 à 1849: M. Ferry, M. Berman, M. Rohrbacher

La bibliothèque est épargnée par les pillages consécutifs à la révolution de 1830.

Rohrbacher installe la Bibliothèque dans la tour centrale du bâtiment des Missions Royales; cette partie de la bibliothèque sera dénommée "le donjon".

Rohrbacher acquiert des ouvrages historiques et des livres écrits en allemand

L'abbé Marchal, chargé de trier les livres de feu l'abbé Elquin, reçoit divers ouvrages intéressants qu'il confie par suite à la bibliothèque du séminaire. Les héritiers de l'abbé Michel donnent à la bibliothèque du séminaire une Description de l'Egypte et quelques manuscrits.

Portrait de Rohrbacher conservé par la B.D.N.

 

4. De 1849 à 1878: M. Barnage, M. Barbier, M. Dalbin

M. Barnage crée une seconde bibliothèque, destinée non aux professeurs mais aux séminaristes. Il se fait aider par les séminaristes pour gérer la bibliothèque; avec leur aide il commence la rédaction d'un catalogue par auteurs.

M. Barbier commence l'acquisition de la collection de patrologie "Migne", et fait relier des revues ainsi que des ouvrages abîmés.

M. Dalbin termine en 1877 la rédaction du catalogue sous la forme d'un registre.

Legs par M. Ferry, en 1858, de 12 volumes de la correspondance des abbés de Senones. Legs par M. Simon, en 1865, d'ouvrages de patrologie. M. Charlot lègue en 1874 les manuscrits de l'abbé Guilbert, des mandements, des livres liturgiques et des ouvrages lorrains. En 1858, M. Marchal donne au séminaire des ouvrages liturgiques protestants, et plusieurs manuscrits lorrains.

 

5. De 1877 à 1890: M. Thiriet

M. Thiriet réalise un catalogue par matières. Il constitue un fonds lorrain.

La bibliothèque des séminaristes est complétée et de simple réserve devient une salle de travail.

M. Le Bègue de Girmont donne à la bibliothèque les manuscrits de Chatrian.

M. Bridey lègue à la bibliothèque des ouvrages ascétiques et des manuscrits.

M. Thiriet, avant de décéder, décide de léguer sa bibliothèque personnelle (comprenant des ouvrages de chant, des biographies et des livres lorrains) à la bibliothèque du séminaire.

 

6. De 1890 à 1897: M. Vacant

Vacant aménage des greniers pour ranger 11000 volumes. Création d'une salle, dénommée "L'Enfer", pour les livres dangereux.

Début de la constitution du fichier papier encore en service actuellement. Il était achevé aux 2/3 en 1897.

Augmentation du nombre de séminaristes bibliothécaires de 5 à 12.

Création d'une bibliothèque destinée à l'ensemble du clergé (bibliothèque Gorini).

Acquisition de plusieurs grandes collections dont la suite de la patrologie de Migne, achat d'un livre d'heures manuscrit...

Dons de M. Chevallier, de M. Picard, de M. Wagner.

En 1897 la bibliothèque comprend environ 48000 volumes.

 

D'après J.M.A. VACANT (1852-1901), professeur au Grand Séminaire de Nancy, Bibliothécaire du Grand Séminaire

Vacant a rédigé en 1897 "La Bibliothèque du Grand Séminaire de Nancy". Cet ouvrage relate les débuts de la Bibliothèque Diocésaine...

Vacant est surtout connu pour son fameux Dictionnaire de Théologie Catholique.

 

I. 1780-1897 II. LE FONDS ANCIEN III. 1897-2003

Retour au haut de page